La Mémoire du Travail : Pour qui ? Pourquoi ? Comment ? - 19 et 20 octobre à Crepy

Publié le par les sourires

mime-attachment2.jpeg




Pour qui ?               Pourquoi ?               Comment ?

Rencontres à Crépy-en-Valois (60) 

les 19 et 20 octobre 2007
 

VENDREDI 19 OCTOBRE à partir de 20h00 - Salle des Fêtes, 25 rue Nationale à Crépy-en-Valois
Accueil dans le hall d'exposition dédié à la mémoire du travail

à 20h30, présentation du film "Une chaîne sans fin" de Corine Wable et Nabila Amghar sur l'immigration ouvrière picarde et rencontre avec les réalisatrices
Tarif unique : 2 €
Belges, Polonais, Tchécoslovaques, Italiens, Maghrébins, Portugais, Espagnols ou Africains exilés de leur famille, de leur village, de leur ville arriveront en France, en Picardie, pour y refaire leur vie. Poussés par la misère, l’exploitation sociale, la domination coloniale ou la terreur politique et drainés par les besoins massifs de main d’œuvre, ils feront souche dans cette région. Ces immigrés sont aujourd’hui inscrits dans la mémoire collective à travers une histoire et une identité ouvrière agricole et industrielle commune.
 
Ces immigrations successives ont façonné le territoire et l'histoire de la Picardie. Elles y ont laissé leur empreinte, dans les champs, sur les murs, les bitumes des villes et dans les esprits. Pourtant, dans le regard de l'autre, la présence de ces hommes et de ces femmes oscille en permanence entre désir et passion, entre fascination et exclusion. Chargées en émotions, les traces de cette identité demeurent peu connues et reconnues.
 
Dans "Une chaîne sans fin", ces hommes et ces femmes témoignent de leur expérience de migrant et d’ouvrier et nous emmènent revisiter les lieux d’histoires individuelles et collectives. Ils évoquent les difficiles conditions de vie et de travail, l’ostracisme des syndicats, les discriminations, mais aussi les solidarités, les valeurs partagées et les luttes sociales communes avec leurs collègues français.
 

SAMEDI 20 OCTOBRE de 9h00 à 18h00 - Lycée Jean Monnet, 10 rue des cèdres à Crépy-en-Valois

Les ateliers-rencontre
A la découverte d'expériences conjuguant mémoire ouvrière, projets artistiques et culturels
Programme de la journée    Droit d’inscription et participation aux frais (comprenant le repas de midi) : 10 €

9h00      Accueil/café
 
9h30      Ateliers au choix :
1 - Paroles de Betteraves : de la mémoire sucrière d’un village à une pièce de Théâtre « Les Terres Fortes » de Catherine Zambon et à l’édition d’un ouvrage « Paroles de Betteraves »
Intervenants :
Françoise Lecomte, à l’initiative du projet, présidente de l’association de théâtre Souffler n’est pas jouer
Sylvie Baillon, metteur en scène de la Cie Ches Panses Vertes d’Amiens.
 
2 - Quelle Vie : est un projet initié par le collectif La Forge dans le Val de Nièvre (80), terre des anciennes usines textiles Saint Frères. Son sujet est la mémoire vivante des habitants. Son objet est la création artistique : livre, installations, pièce de théâtre « A l’émancipation… pourvu qu’il n’arrive rien » (à partir des textes de Leslie Kaplan).
Intervenants :
Marie-Claude Quignon, plasticienne
François Mairey , chargé de la coordination et des pratiques sociales 
11h30    Synthèse collective des deux expériences du matin
 
12h00    Repas commun  

14h00    Ateliers au choix : 
1 - Mémoires des mineurs en Languedoc Roussillon : d’un patrimoine immatériel à la production d’une série de documentaires radiophoniques et au soutien d’un évènement à la Sainte Barbe « Charbon ardent »
Intervenant :
Christophe Avellaneda, pilote du projet, Fédération des radios associatives du Languedoc Roussillon
 
2 - Une expérience photographique autour du portrait dans des chantiers de réinsertion au travail en Ile-de-France : Pour chaque structure de réinsertion, il s’agissait de photographier des salariés en action, dans des chantiers de renouvellement, ménage et jardinage à domicile, marécage, couture, commerce équitable, etc. Les réactions des personnes devant l’appareil photo ont été très variées. Quelques exemples et interprétations font l’objet de cette intervention.
Intervenant :
Leonardo Antoniadis , photographe et anthropologue
16h00 Synthèse collective des deux expériences de l’après-midi

16h30 - Analyse de cette journée par Alain Cottereau, directeur d’études à l’EHESS, historien, sociologue et spécialiste de la mémoire ouvrière.

17h30 Pot de clôture



Programme et informations complémentaires : www.parolesdebetteraves.com
Contact et inscriptions : Association Souffler n'est pas jouer - Mairie 60400 Crisolles - 03.44.09.55.58 - courriel : souffler.npj@wanadoo.fr
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article