Les Yeux Rouges - Pièce de Dominique Féret

Publié le par les sourires

Les yeux rouges
(création mai 05 - nouvelle création décembre 05)
de Dominique Féret
Mise en scène Julien Bouffier

avec
Doumé, Ghyslaine Gau, Carole Jolinon, Claude Maurice
et la participation exceptionnelle de Gabriel Monnet

Scénographie Julien Bouffier / Vidéo Laurent Rojol et JB
Travail chorégraphique Ghyslaine Gau
Création sonore Éric Guennou / Création lumière Marc Baylet

Production
Compagnie Adesso e Sempre, co-réalisé par le Conseil général du Gard

Le spectacle a reçu une aide spécifique à la diffusion de
Musique et Danse en Languedoc-Roussillon en 2005
Remerciements à : La Ville de Collias, le théâtre du quaternaire

Depuis deux ans, Julien Bouffier creuse un sillon dans son cheminement artistique où il aborde certains dérapages... Parce qu'il y a urgence, il est convaincu que le théâtre engagé doit aussi toucher le grand public et notamment celui qui cherche à s'évader d'une réalité quotidienne, à se divertir, à se rassurer pour oublier... Le metteur en scène questionne ce que ce théâtre pourrait être afin de faire écouter "ces voix tues, ces voix étouffées, ces voix interdites " comme les appelle Gérard Mordillat (auteur des Vivants et les Morts, prochaine création de Julien Bouffer).
Dans un premier temps, en 2004, la compagnie a réalisé un film documentaire Mémoire / Public sur son expérience au sein de la CMCAS - EDF-GDF Hérault. Elle a rencontré les agents sur leur lieu de travail et collecté leurs témoignages, face caméra, sur leur rapport au théâtre, au travail, au service public.

Les yeux rouges est la deuxième étape de ce processus de création sur l'engagement et le travail. Le texte de Dominique Féret conduit le théâtre au coeur d'un documentaire sur le conflit ouvrier de l'usine LIP* en 73 à Besançon.
Constitué uniquement d'interviews sans aucun commentaire, le livre de Dominique Féret témoigne de ceux qui, un jour, ont refusé une réalité imposée et se sont rassemblés pour lutter pour le bien de chacun.
Le dernier volet du triptyque, Les vivants et les morts de Gérard Mordillat, sera crée au cours de la saison 2007/2008 au Théâtre des Treize Vents. On racontera l'ultime combat d'ouvrières et d'ouvriers contre la mort inéluctable de leur usine, en proie au libéralisme et à la mondialisation qui dévastent les vies. Ceux de "la Kos" ont décidé de se relever, et de dire, pour vivre debout.

 

Informations : http://www.adessoesempre.com/yeuxrouges.html#

Publié dans Bibliographie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article