CINE TRAVAIL- points de vues et rencontres autour du travail

Publié le par les sourires

CINE TRAVAIL
points de vues et rencontres autour du travail
Lettre d'information n°2010 / 6

JEUDI 6 MAI 2010 

CINÉ TOBOGGAN/DÉCINES

« SOIRÉE SPÉCIALE :  LA SOUFFRANCE AU TRAVAIL »


“J’ai (très) mal au travail”  de Jean Michel Carré
“la mise à mort du travail” de Jean-Robert Viallet

La projection du film sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur Jean-Robert Viallet et Nicolas Fraix, psychologue du travail.

A l’heure où certains évènements bouleversent l’opinion et nous interpellent sur la place du salarié dansl’entreprise, le Ciné Toboggan vous propose une soirée spéciale sur l’un des thèmes majeurs de notre société :
la souffrance au travail. Deux films documentaires vous seront proposés, deux regards portés sur le quotidien des salariés, sur ces logiques de rentabilité qui pulvérisent les liens sociaux et humains.

> 18h30
“J’AI (TRÈS) MAL AU TRAVAIL“
FILMDOCUMENTAIRE DE JEANMICHELCARRÉ – FRANCE – 2007 - 1H30

"Le travail : obscur objet de haine et de désir"
Stress, harcèlement, violence, dépression, suicide sont des thèmes de plus en plus fréquemment évoqués dans les médias à propos du travail. Pendant plus d'un an, Jean-Michel Carré a entrepris une enquête et une
réflexion de fond sur le rapport qu'entretiennent les Français avec le travail.
Le film tente de comprendre au prix de quelles douleurs ou de quels bonheurs le salarié fabrique, résiste, crée, s'épanouit ou craque.

> 20h30
“LA MISE À MORT DU TRAVAIL :
LA DESTRUCTION ET L’ALIÉNATION“
FILMDOCUMENTAIREDEJEAN-ROBERTVIALLET– FRANCE– 2009 – 1H45

Dans un monde où l’économie n’est plus au service de l’homme mais l’homme au service de l’économie, les objectifs de productivité et les méthodes de management poussent les salariés jusqu’au bout de leurs limites. Jamais maladies, accidents du travail, souffrances physiques et psychologiques n’ont atteint un tel niveau."Après deux ans et demi d’enquête, le réalisateur nous fait pénétrer dans un monde où les caméras ne sont jamais les bienvenues : celui de l’entreprise. Ce travail monumental, systématique et rigoureux nous permet de mieux comprendre cette relation complexe entre le travail et le capital, entre des entreprises, leurs
dirigeants et leurs salariés"
PATRICIA BOUTINARD ROUELLE FRANCE TÉLÉVISIONS.

Vous pouvez télécharger la plaquette du programme sur notre site http://www.cine-travail.org/
Ou visiter le site http://www.letoboggan.com

Rappel : Le Mardi 25 Mai  2010 à 18h30

« On n’est pas des machines »

de Sophie Averty et Nelly Richardeau (2008)
Comment changer le travail pour qu’il ne soit plus un lieu de souffrances mentales et/ou physiques ? Comment débattre collectivement au sein de l’entreprise de ce que chaque salarié vit, isolé comme un drame personnel ? Comment penser le travail pour mieux le transformer ? Comment concilier deux logiques, l’une centrée sur la prise en compte du fonctionnement humain au travail, l’autre sur la productivité ? C’est là tout le défi auquel doivent répondre des consultants d’un nouveau genre : les psychodynamiciens du travail. Le film retrace le travail de deux d’entre eux sur une mission de plusieurs mois au sein de l’entreprise SKF, installée à Saint-Cyr-sur-Loire, près de Tours.

Projection accompagnée d’un débat en présence de Sophie Averty et d’un consultant protagoniste du film.

A la médiathèque du Bachut  2 place du 11 novembre 1918 - 69008 Lyon à 18h30

Si vous souhaitez soutenir CINÉ-TRAVAIL, vous pouvez devenir adhérent de l’association. Prix de la cotisation : 10 euros (cotisation de base) ou 20 euros (cotisation de soutien). Chèque à l’ordre de Ciné-Travail, à adresser à : Ciné-Travail 58 rue Raulin 69007 LYON.

Site : http://www.cine-travail.org/

Mail : cinetravail@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article