Projections-débats TEC CRIAC en avril-mai à Roubaix

Publié le par les sourires

L'artiste en travailleur
Conférence / Débat : Avec l'intervention d'Oli
MARDI 20 MARS à 14H30

Les deux sociologues analysent les marchés du travail culturels et artistiques dans des études menées sous la direction de P-M. Menger, auteur notamment de Portrait de l'artiste en travailleur.
Dans les représentations actuelles issues d’une relecture de Marx ;
l’artiste voisinerait avec une incarnation possible du travailleur du futur. Il se revendique d’ailleurs souvent comme tel. Figure du professionnel inventif, mobile, indocile aux hiérarchies, intrinsèquement motivé, l’artiste, abordé ici sous l’angle de son travail, des conditions d’exercices et des spécificités de celui-ci, est également pris dans une économie de l’incertain et plus exposé aux risques et vicissitudes nés d’une concurrence interindividuelle accrue mais acceptée comme le ressort nécessaire du déploiement libre de l’imagination et des facultés d’innovation. L’une des contreparties du caractère essentiellement gratifiant des activités artistiques serait une forte instabilité des trajectoires et de la réussite professionnelles ainsi que des inégalités spectaculaires, la gloire ayant semble-t-il une forte propension à la polarisation sur les marchés dans lesquels l’artiste s’insère. L’artiste représente-t-il, avec toutes ses ambivalences, un idéal possible de l’avenir du travail qualifié, créatif, à haute valeur ajoutée – s’engager dans un métier qui est aussi une vocation impliquant de s’accommoder d’une précarité qui lui deviendrait consubstantielle ?

Avec le sang des autres – 1974 - 52'
de Bruno Muel
MARDI 3 AVRIL à 14H30 : Projection / débat

Rencontre avec le réalisateur Une descente aux enfers. Son direct et image simple, assourdissante
image. C'est là l'essentiel de l'empire Peugeot: l'exploitation à outrance du travail humain; et en dehors, cela continue. Ville, magasins, supermarchés, bus, distractions, vacances, logement, la
ville elle-même: horizon Peugeot. On parcourt le circuit, tout est ramené à la famille Peugeot. À Sochaux, autour du cinéaste Bruno Muel, de jeunes ouvriers décident de montrer leur (sur) vie, leurs
conditions de travail, leurs luttes, tout ce que l’on ne voyait pas ailleurs. Amphithéâtre - Ecole des Beaux-Arts de Valenciennes

Entrée libre – réservation conseillée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article